Collectif

Sous peine d'être ignorant. La culture générale en vingt-cinq essentiels

« En ce sens, ne pas lire, c’est le plus sûr moyen de se perdre. En ce sens également, ne pas bien posséder sa langue, c’est le plus sûr moyen de ne trouver aucune demeure spirituelle. » Martin Robitaille, Proust, ou la nécessité de la littérature, p. 167

 

Ce numéro de la revue Argument, non subventionnée, a fait fureur : on en est à la troisième réimpression, et pour une revue qui traite de politique, de société et d’histoire, cela relève de l’exploit en cette ère de divertissement infantilisant. Les rédacteurs ont adopté un point de vue non équivoque : […] la culture générale, ou «humaniste», permet de former son jugement. C’est grâce à elle que l’individu peut se repérer dans la réalité complexe et prendre du recul par rapport au présent. » (p. 7) Ainsi, des sujets tels que l’affaire Dreyfus, la Bible, Homère, Darwin, Freud, Galilée, la poésie, les guerres mondiales ou le vouvoiement, entre autres, retiennent l’attention des 25 auteurs. Certaines affirmations sont particulièrement éclairantes :

« Les lois justes ne font que permettre que les libertés se cherchent, se nomment, s’expriment, se défendent. » Danièle Letocha, L’affaire Dreyfus, p. 18

« Celui qui s’éduque ne s’éduque pas essentiellement pour apprendre une technique ou un faire, mais pour apprendre à être. » Daniel Tanguay, Les Anciens : un voyage extrême à la découverte de notre humanité, p. 20

« Car la poésie est aussi une forme de recueillement, une manière de se placer en retrait du grand bavardage mondialisé, de sa cacophonie médiatique et de ses rumeurs publicitaires. » Antoine Boisclair, La poésie pour apprendre à mourir (et à vivre), p. 150

« La culture de l’intime et de la familiarité est à la mode. Pourtant, selon les spécialistes de la communication et de la pédagogie, la distance demeure le moyen le plus efficace pour informer et instruire. […] Il existe une relation certaine entre la perte du vouvoiement et la vulgarité et l’agressivité dont sont empreintes nos relations sociales. » Carolle Simard, Le vouvoiement dans tous ses états, p. 197-199

À lire absolument.

Liber, vol. 15, no 1, automne-hiver 2012, 200 p.

 

argument.jpg

Cliquer sur la couverture pour accéder au site de la revue.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×