Le Québec, connais-tu ?

Le Québec, connais-tu ? Littérature québécoise

Voilà un petit livre fort décevant destiné aux allophones et aux enseignants de français langue seconde. La première partie sur les écrits des découvreurs, assez représentative, promettait pourtant une suite plus heureuse. Alors que la seconde sur le roman s'avère intéressante, soulignant la parution en 1837 de L'influence d'un livre de Philippe Aubert de Gaspé fils, notre premier romancier, celles sur la poésie et sur le théâtre sont désolantes. Tout d'abord, les femmes poètes sont ignorées jusqu'à la parution des premiers titres de Nicole Brossard, oublions Blanche Lamontagne, Rina Lasnier (une ligne), Simone Routier, Anne Hébert, ou plus près de nous, Madeleine Gagnon ou France Théorêt, elles n'existent pas. On ne mentionne pas non plus Michel Bibaud, auteur du premier recueil publié en 1830. On s'attarde aux œuvres de Fréchette, Crémazie, Nelligan, Saint-Denys Garneau ou Miron, mais ignore-t-on sciemment nos premières poètes ou s'agit-il d'un manque d'intérêt pur et simple ? Quant à la partie sur le théâtre, elle commence avec l'œuvre de Gratien Gélinas ; qu'en est-il de Pierre Petitclair, le premier dramaturge québécois, de Joseph Quesnel, de Félix-Gabriel Marchand ? On aurait pu les mentionner tout au moins. La partie sur la littérature jeunesse commence dans les années 70. Marie-Claire Daveluy, la première écrivaine québécoise à produire des œuvres destinées entièrement à la jeunesse, est aussi ignorée ; pourtant son roman, Les aventures de Perrine et Charlot, dont le premier épisode est paru en 1923, a obtenu le prix David en 1924. Il en est de même d’Eugène Achard qui a publié à lui seul quarante titres entre 1950 et 1960. Par contre, la dernière partie, sur les bandes dessinées, est rédigée avec beaucoup plus de rigueur. Il aurait sans doute fallu une direction plus claire : pourquoi certaines parties incluent les premières parutions de nos écrivains, et d’autres, les excluent systématiquement ? Amnésie, ignorance ou choix discutables ? Dommage.

 

Sous la direction de Robert Laliberté et Aleksandra Grzybowska, Québec, PUQ, 2014, 130 p.

 

2592 n3863 pn

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site