Madeleine Gagnon

Donner ma langue au chant

Madeleine Gagnon, poète et romancière, présente ici une vingtaine de courts essais rédigés ou publiés depuis 1990. Écrivaine reconnue depuis plus de quarante ans, ses réflexions sur la littérature et sur la poésie ont un impact indiscutable sur notre perception de la vie culturelle québécoise. Certains textes m'ont particulièrement impressionnée : « La poésie, une effraction», « Mémoire du désir et du livre », « Les êtres et les choses déposés là », « Le territoire du livre », « Et si c'était ». Ses textes sur la poésie sont éblouissants : « La poésie, c'est la pensée qui chante. Et qui vibre comme un être vivant. C'est aussi la pensée qui prie, qui invoque et implore, mais ses incantations sont dirigées vers l'absence [...]. » p. 63

À lire absolument. Éditions du Noroît, coll. Chemins de traverse, 2011, 159 p.

 

1156774-gf.jpg

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site