André Gide

Les nourritures terrestres

« Familles, je vous hais ! foyers clos ; portes refermées ; possessions jalouses du bonheur. »

Gide a publié ce livre à l'âge de 28 ans, en 1897. C'est un hymne à la vie, aux plaisirs des sens, à la volupté et à la beauté de la nature. En le lisant, on sourit, on s'émeut et on transcende la bête réalité pour parvenir à un état de quasi-béatitude : « Mais émerveillons-nous à présent de ceci : chaque fécondation s'accompagne de volupté. Le fruit s'enveloppe de saveur ; et de plaisir toute persévérance à la vie. »  (p. 87) La liberté importe plus que tout aux yeux du poète et du prosateur : famille, peurs, enfermements, grégarisme grugent l'être humain et l'empêchent d'accéder à la félicité.

À lire.

Livrel gratuit, Ebooks libres et gratuits, 2007, 136 p.

Cliquer sur l'image ci-dessous pour télécharger le fichier :

 

capturegide.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site