Amélie Nothomb

Tuer le père

« Sur le canapé du séjour, un homme dormait, son journal sur la tête. Joe vint enlever le journal et contempla celui qui siestait. Il pouvait avoir trente-cinq ans. Ses traits dégageaient une sérénité extrême. »

 

Un adolescent est jeté à la rue, car sa mère lui préfère son dernier amant.  Magicien doué, il trouve un maître qui le recueille et lui apprend les rudiments de son art. Il devient son père adoptif et lui prodigue affection et conseils. Pourtant, dès ses 18 ans, le fils coupe tous les liens et va vivre à Las Vegas. Le maître n’acceptera pas cet abandon. Nothomb est toujours aussi habile à décrire les turpitudes des uns et des autres, et ce court roman le démontre éloquemment.

Albin Michel, 2011, 151 p.

 

tuer-le-pere-a-nothomb.jpg

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site