France Théoret

Hôtel des quatre chemins

« Un dimanche matin, au retour la messe, je croisai une femme que son mari avait échangée contre une vache. »

 

Évelyne, jeune fille dont les parents hôteliers sont incapables de l'aimer, choisit les études universitaires au détriment de la vie matrimoniale et de l'oisiveté attendue. Les années cinquante, époque difficile pour les femmes québécoises - catholicisme étouffant, sexisme avalisé et obéissance aveugle -, constituent la toile de fond de ce court roman. L'écrivaine, qui vient de recevoir le prix Athanase-David, réussit parfaitement et subtilement à décrire les émotions de son personnage principal, son refus de l'assujettissement. 

À lire.

Pleine lune, Collection Plume, 2011, 117 p.

 

theoret.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site