François Désalliers

Un été en banlieue

« On ne s’intéresse pas au livre. On ne prend pas le temps de s’asseoir et de lire. »

Un professeur en vacances organise un ciné-club maison parce qu’il s’ennuie.  Un comédien sans emploi, la fille d’un écrivain raté, deux caissières délurées d’un centre de jardinage, un barman étrange et laid obsédé par des films pornographiques, une femme trompée se rencontrent ainsi le mercredi soir. Les références littéraires montrent que l’auteur a lu ses classiques, et voilà sans doute l’aspect le plus intéressant du roman. 

Québec Amérique,  2006,  335 p.

 

un-ete-en-banlieue-163359-250-400.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site