Jacques Côté

Le sang des Prairies. Les cahiers noirs de l'aliéniste

« Décidément, l'ambiguïté était le talon d'Achille de la nation canadienne-française, le nœud gordien de notre impuissance. »

Cette fois-ci l'auteur nous amène dans le passé de Georges Villeneuve, qui a vraiment été médecin expert à la morgue de Montréal et surintendant de l'asile Saint-Jean-de-Dieu, alors qu'il part en mission dans l'Ouest canadien à titre de capitaine du 65e bataillon. Louis Riel et ses alliés métis et amérindiens doivent être arrêtés, et leurs victimes, des colons et des soldats, vengées.  Si on connaît peu l'histoire des Métis et de Riel, ce roman donne un bon aperçu des enjeux et du malaise des Canadiens français devant l'acharnement du gouvernement. Si le lecteur s'attend à une autre enquête de l'aliéniste, il sera déçu : il s'agit presque d'un roman d'aventures, un western en quelque sorte, qui devrait plaire aux adolescents tout en les familiarisant avec un personnage historique incontournable. Cela dit, le roman est bien écrit et il rend justice à Riel.  J'avais tout de même préféré Dans le quartier des agités, le premier volet de la série.

 Alire,  2011, 314 p.

jacques-c-sang.jpg

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×