John Katzenbach

L'analyste

Un psychanalyste est sommé de se suicider par un certain Rumplestiltskin, sinon ce dernier tuera des membres de sa famille. Il s'agit en fait d'un jeu : si le psychanalyste découvre la véritable identité du psychopathe avant la fin du délai qui lui est accordé, il aura la vie sauve et aucun membre de sa famille ne sera tué. Le roman décrit bien l'univers de la clientèle privilégiée de Manhattan, la turpitude des uns et l'immoralité des autres. Ce thriller psychologique, malgré quelques longueurs dans la première moitié du roman où l'auteur n'en finit plus avec la descente aux enfers du personnage principal, réussit à tenir en haleine le lecteur suffisamment patient. Presses de la Cité, Coll. Sang d'encre, 2003, 501 p.

  

katzenbach.jpg

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×