Larry Tremblay

Le Christ obèse

« J'observais les gens sur les trottoirs. Ils débordaient de bonheur, à croire qu’ils faisaient tous partie d’un film sur la joie de vivre ou qu’ils s’étaient mis d’accord pour comploter contre moi en me signifiant avec leurs sourires et leurs démarches légères que je ne faisais pas partie de leur monde de lumière et d’insouciance. »

 

Edgar Trudel se retrouve orphelin à 37 ans. Il a toujours vécu avec sa mère infirmière, et catholique pratiquante. Un soir, il se retrouve au cimetière, désemparé, et s'endort. Des cris le tirent de son sommeil et il assiste impuissant au viol d'une jeune femme. Il l'emmène chez lui et décide de la soigner. Il découvre rapidement qu'il s'agit d'un homme. Il en fera son prisonnier, car objet de rédemption. Les frontières indéfinies entre le bien et le mal, la folie d'un être incapable de communiquer avec ses congénères,  la religion, tout contribue à faire du personnage principal un meurtrier sans remords.

À lire.

Alto, 2012,  131 p.

 

christobese.jpg

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site