Marguerite Audoux

L'atelier de Marie-Claire

Prix Femina en 1920, ce roman dépeint avec réalisme la vie et la misère des couturières qui travaillent dans un atelier tenu par des propriétaires plutôt sympathiques. L'auteure, elle-même couturière montée à Paris après avoir vécu neuf ans dans un orphelinat, connaît bien le milieu des ouvrières. Ayant pris l'habitude de tenir une sorte de journal, elle le montre à des connaissances qui s'empressent de le faire lire à Octave Mirbeau qui, enthousiaste, le soumet aux éditeurs. Les personnages sont attachants, l'écriture recèle parfois des métaphores et des comparaisons d'une originalité indéniable. À lire absolument.

Gratuit en cliquant sur la photo de la couverture.

 

renefr-audoux.jpg

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site