Peter Cameron

Un jour cette douleur te servira

 « On ne devrait parler, me semble-t-il, que si l'on a quelque chose d'intéressant à dire ou qui nécessite d'être dit. »

Ce romancier américain écrit également pour The New Yorker et Rolling Stone.  Son personnage principal, James Sveck,  âgé de 18 ans, s'ennuie souverainement en compagnie des jeunes de son âge et rêve de passer le reste de ses jours à lire. Manhattan a peu d'intérêt pour lui, et la Trump Tower où son père habite le rebute. En fait, ce roman raconte l'histoire d'un adolescent marginal, c'est-à-dire attiré par des activités peu populaires à notre époque, la lecture, l'art, ou par la solitude, l'intelligence et le silence.  Belle découverte.

 Payot et Rivages, 2008,  230 p.

 

9782743620783cameron.jpg

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×